Colloques, conférences, séminaires : les événements juridiques en distanciel à voir en octobre

Faire du droit ce n’est pas seulement suivre les cours, faire ses TD et surligner méticuleusement ses codes. C’est aussi entretenir, tout au long de la licence et au-delà, sa curiosité pour les débats et enjeux juridiques qui font l’actualité. Pour enrichir sa culture juridique et découvrir de nouveaux axes de réflexion (qui vous rapporteront peut-être quelques points dans des partiels, qui sait ?), rien de mieux que d’assister à des événements organisés par des universités et des chercheurs !

Licence numérique oblige, les étudiants d’Agorassas sont répartis dans les quatre coins de la France et au-delà. De ce fait, nous avons choisi de ne proposer ici que des événements juridiques gratuits et accessibles à distance, par Zoom ou autres logiciels choisis par les organisateurs.

Les événements à ne pas manquer en octobre

  • 3 octobre 2022 | Les sources du droit de l’internet

Au programme : les sources du droit de la cybersécurité, l’utilisation du droit international des droits de l’homme sur Internet et les droits des réseaux sociaux, des droits transnationaux. Cette conférence est organisée par Raphaël Maurel, MCF à l’Université de Bourgogne dans le cadre du cycle Droit international et activités numériques.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 3 octobre 2022 | Les enjeux de la transition numérique à la lumière du Green Deal

Conférence inaugurale de la chaire DataGouv. Animée par Brunessen Bertrand, professeure à l’Université Rennes 1, chaire Jean Monnet sur la gouvernance des données, responsable de l’Axe intégration européenne de l’IODE.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 5 octobre 2022 | La dialectique des sanctions des droits de l’Homme

Dans le cadre de la chaire Jean Monnet Union européenne et gestion des crises et de la chaire UNESCO Paix et développement par le droit (P2D), une conférence proposée par par Muriel Ubéda-Saillard, Professeure à l’université de Lille, Co-directrice du Master 2 Justice pénale internationale, Arbitre et médiateur à la Chambre arbitrale internationale de Paris.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 5 octobre 2022 | Repenser l’environnement juridique des transports

Organisé sous la direction scientifique du professeur Gaël Piette, cet événement réunira des universitaires et praticiens pour échanger autour du droit des transports.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 6 octobre 2022 | L’articulation entre le droit de la concurrence et les autres domaines du droit

Si la jurisprudence française rendue tant en matière d’action publique que d’action privée sur le fondement d’une pratique anticoncurrentielle est si riche, c’est qu’elle s’élabore à la faveur d’une co-construction des solutions par les juges et les avocats, de l’excellence de la doctrine universitaire et du rôle actif de l’Autorité de concurrence. Pour la consolider et la faire rayonner en Europe dans le cadre du dialogue des juges, la chambre commerciale de la Cour de cassation organise des échanges entre les différents acteurs du droit de la concurrence sur des questions, identifiées par les juges, qui émergent tant de l’évolution du contexte que du cadre juridique.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 6 octobre 2022 | Vulnérabilités et accès au juge en droit des personnes, de la famille et de l’enfance

La Chaire Enfance et familles vous propose de participer à cette conférence, en lien avec la publication de l’ouvrage « Vulnérabilités et accès au juge », codirigé par Romain Laulier et Blandine Mallevaey.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 10 octobre 2022 | Quel rôle pour le concept d’illicéité en matière de responsabilité civile ?

Dans le cadre du cyclé de conférences Quel avenir pour le droit de la responsabilité ? organisé par l’Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 10 octobre 2022 | Intelligence artificielle et administration publique numérique

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Cette interrogation est dans tous les esprits, alors que l’ampleur de ses applications reste encore méconnue. Les contours de l’intelligence artificielle demeurent relativement flous. Sans compréhension de l’outil, toute approche scientifique s’avère périlleuse. La détermination des caractéristiques essentielles de l’intelligence artificielle doit permettre de réduire la part d’angoisse qui entoure le sujet et d’aborder ses différents enjeux politiques, éthiques, sociaux, économiques et juridiques. L’aborder sous l’angle du droit, c’est tenter de démontrer que la norme juridique peut en canaliser les dangers et décrire comment le droit peut en réguler les effets. Ce cycle doit permettre d’apprécier de quelle manière l’intelligence artificielle met à l’épreuve la structure fondamentale des droits.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 10 octobre 2022 | Les mots en procédure : source des maux ? « Egalité (des armes) » en procédure pénale

Animé par Marie Nicolas, Maitre de conférences à l’Université Lumière Lyon 2.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 13 octobre 2022 | Colloque en hommage à Mireille Delmas-Marty

Au programme : Le parquet européen ou l’émergence d’un ministère public au niveau de l’Union européenne ; Ordonner le multiple : quelles méthodes pour une gouvernance mondiale plurielle ? ; Quelle place et quel avenir pour le juge d’instruction ? ; Le juge au cœur des processus transformateurs.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 14 octobre 2022 | Les échecs normatifs

Si nous devions distinguer les échecs normatifs entre eux, le plus simple serait de les classer en fonction de l’étape dans laquelle ils se sont manifestés, autrement dit selon un ordre chronologique : à l’étape du projet, à celle du texte ou de la jurisprudence adoptée mais jamais appliquée, à celle du texte ou de la jurisprudence adoptée et appliquée pour une durée très courte. Cependant, il existe des cas sui generis, tels l’échec d’une codification ou l’échec possible mais pas encore vérifié d’un texte de loi. A la simplicité du plan chronologique, il a été par conséquent préféré une distinction générale, entre les causes juridiques et les causes politiques des échecs. Certes, l’insuccès d’un texte ou d’une jurisprudence est souvent dû à plusieurs facteurs, aussi les thèmes développés sont-ils classés selon la cause la plus apparente. Il reviendra aux participants de nous faire découvrir les raisons profondes et parfois méconnues de différents échecs normatifs rencontrés en France et ailleurs, hier et aujourd’hui.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 14 octobre 2022 | La simplification normative

Ce premier colloque, organisé conjointement par le Conseil d’État (SRE) et le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN), dresse l’actualité des actions de simplification normative à l’aune des travaux des deux institutions. Il vise à poursuivre le dialogue entre les administrations centrales, les élus locaux, les praticiens, les universitaires et la société civile. Son ambition est claire : œuvrer collectivement pour une évolution de notre culture normative, en raison de l’impact toujours prégnant de la réglementation sur la mise en œuvre des politiques publiques, nationales et locales.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 17 octobre 2022 | Depuis Nuremberg, les procès filmés et la justice dans l’espace public

Une des mutations les plus notables de la justice contemporaine est son inscription dans la vie de la cité. Mais cette avancée est le fruit d’une longue évolution. Les Parlements d’Ancien régime ne motivaient pas leurs arrêts. A partir de la Révolution, le juge devait se borner à être « l’exécutant muet de la volonté générale » comme le voulait Rousseau. C’est peu à peu par l’écrit et par l’oralité qu’une ouverture au public a pu s’établir. Mais faut-il parler d’un public ? N’y a-t-il pas des publics ? Les parties d’abord mais aussi les cours supérieures, les professionnels et, plus largement, ce que Chaïm Perelman appelle un « auditoire universel ». Ce cycle de 4 conférences voudrait analyser dans la longue durée la manière dont la justice est entrée en relation avec ses publics et mesurer à l’échelle de l’histoire l’ampleur de cette mutation.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 19 octobre 2022 | Introduction générale : perdre sa nationalité face à la théorie de la nationalité

Conférence organisée dans le cadre du séminaire 2022-2023 Perdre sa nationalité. Intervenants : P. Lagarde (Paris 1) et P. Weil (CNRS).

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 22 octobre 2022 | Environnement, mobilisations du droit et société civile : changement de paradigme nécessaire, les conditions d’une transformation

Marta TORRE-SCHAUB, directrice de recherche CNRS à l’ISJPS, directrice du GDR Climalex. Catherine LARRÈRE, professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Marine FLEURY, maîtresse de conférences à l’Université de Picardie Jules-Verne, CURAPP-ESS. Laurent FONBAUSTIER, professeur à l’université Paris-Saclay, IEDP. Aurélien BARRAU, professeur à l’université Grenoble-Alpes, LPSC.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
  • 24 octobre 2022 | Les 20 ans de l’entrée en vigueur du statut de Rome

Le principe de complémentarité : la clé d’un système global de lutte contre l’impunité.

Informations pratiques & inscription : cliquer ici
Posts created 16

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut